Les miroirs anciens ont une apparence unique

Plusieurs reliques du passé interviennent comme trésor ou objet banal. Ceci selon qu’elles aient appartenu à une grande personnalité ou à une communauté bien précise. Le miroir est cet objet-là qui se retrouve toujours dans les anciens appartements.  Notamment dans les locaux de ceux qui adorent s’admirer ou qui sont un peu narcissiques comme on dit. Les miroirs sont de nos jours des instruments qui sont utilisés par de nombreuses personnes. Cependant, il ne faut pas oublier que les miroirs anciens ont des caractéristiques particulières. Cet article abordera l’apparence spéciale et unique des miroirs anciens selon les âges.

L’aspect des miroirs dans la Rome antique

Après de nombreuses fouilles et découvertes, on a découvert des miroirs romains ayant appartenu soit à de simples habitants ou des bourgeois de l’ancienne Rome. Les Romains utilisaient en général des miroirs métalliques. Ces miroirs étaient obtenus après polissage du métal jusqu’à ce qu’il ait l’allure d’une plaque réfléchissante. Mais à partir d’un certain moment, les miroirs en verre firent leur apparition chez les Romains.

Lire également : Comment connaitre son assurance habitation ?

En effet, le miroir est un instrument qui a retenu l’admiration et l’attention des romains car il permet à l’homme de se voir et de contempler sa personne et sa silhouette. Pour les romains, en dépit du fait que le miroir soit imparfait car il montre la réalité presque à l’envers, il est perçu comme un objet merveilleux. Le miroir est utilisé pour des pièces de théâtre nécessitant son usage normal ou son usage déformant.

Pour embellir leur miroir devant lequel ils passent un certains temps à se regarder, les romains l’ornaient de pierres précieuses tout le long des bordures. Cette action suffirait selon eux à augmenter le résultat que le miroir leur renverrait. Ce qui est largement suffisant pour leur permettre de se vanter auprès de leurs amis et connaissances.

A voir aussi : Cigarette électronique bien ou mal ?

Pouvant aussi être en bronze, les miroirs de cette composition dont la fabrication était certainement la plus répandue, ont des formes diverses. Au nombre de ceux qui ont été retrouvés à ce jour, il y en a 4 de bronze avec une apparence un peu verte. Ils sont précieusement gardés au Musée de Parme où ils ne doivent ni être touchés ni altérés d’autant plus que leur originalité est très fragile.

L’aspect des miroirs dans la Grèce et la Chine antique

Dans la Grèce antique, au tout début, les miroirs étaient de l’eau recueillie dans un récipient pour pouvoir admirer le reflet qui y apparaîtra. Les Grecs attendaient que l’eau soit stable avant de l’utiliser comme miroir pour ne pas avoir un résultat troublé. Après avoir eu l’idée de fabriquer de vrais miroirs, ils eurent aussi pour idée d’utiliser des pierres polies comme l’obsidienne ou des pierres volcaniques aux attributs exceptionnels.

Il y eut ensuite des miroirs en de formes diverses et de netteté de plus en plus améliorée. Les miroirs en cuivre poli, les miroirs en bronze poli et les miroirs en verre et les miroirs métalliques ont été fabriqués suivant cette chronologie. Ceux qui utilisaient les miroirs métalliques devaient accrocher une éponge discrète et une pierre sur leur miroir. Ils y étaient obligés pour pouvoir nettoyer de façon fréquente la surface du miroir qui s’oxyde et le polir également.

Le miroir fait de verre ne donne pas cette peine aux Grecs. Il est formé d’une lamelle de verre avec sur sa surface non utilisable une insignifiante feuille de métal qui mesure 5 centimètres. En outre, il y a aussi une forme de miroir appelé valve de miroir. Il faut la dévisser pour découvrir le miroir même.

Les produits de luxe qu’ils représentaient notamment lorsqu’ils étaient ornés de parures, les rendaient très spéciaux. Les personnes de hauts rangs en disposaient pourtant de différentes formes et de différentes compositions. Certains en avaient même pour chaque pièce de leur demeure pour montrer leur richesse et la notoriété qu’ils ont par la commande de miroirs qui leur plaît à l’autre bout du pays.

Catégories de l'article :
Actu