Les dangers des appareils utilisant une lumière LED

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a publié un rapport qui confirme la toxicité des lumières LED. Ces lumières peuvent en effet infliger des dommages au niveau de la vue, et du rythme biologique du sommeil. Cette exposition à ces lumières est plus à craindre chez les enfants.

Des troubles pouvant être causés par l’utilisation des appareils à lumière bleue

Selon le rapport publié par l’Anses, l’utilisation des appareils à lumière bleue ou lumière LED peut occasionner des risques sur la rétine. Ce qui peut conduire à une baisse de l’acuité visuelle totale, définitive ou partielle. Des troubles d’un tout autre type peuvent être causés par l’utilisation de ces appareils le soir ou la nuit.

A lire aussi : Beatles : Pourquoi « Abbey Road » a presque été appelé « Mont Everest » ?

Il s’agit de troubles qui sont appelés « troubles biologiques du sommeil », et qui sont plus fréquents chez les enfants. Cela s’explique par le fait que les yeux des enfants n’ont pas la capacité de bien filtrer la lumière bleue. Ce qui en fait ceux qui risquent le plus avec leur exposition à la lumière LED.

L’Anses a financé trois études qui montrent l’origine du danger des lampes LED. Ces études précisent que c’est une modulation temporelle de la lumière qui est à l’origine des effets de variation de l’intensité de la lumière plus ou moins rapides. Ce sont ces variations qui peuvent causer progressivement de troubles de la vue.

Lire également : Un père de famille qui a été privé de sa fille pendant 10 ans est condamné par l’État pour faute lourde

Des solutions pour se protéger de la lumière bleue

https://www.youtube.com/watch?v=z91ZmXwki1c

Ces troubles causés par la lumière bleue présente sur les smartphones et les tablettes peuvent être évités. Pour l’éclairage domestique d’une maison, vous devez privilégier les lampes led, et diminuer l’exposition des enfants et adolescents à des appareils produisant la lumière bleue comme les tablettes, les ordinateurs ou les smartphones.

Des personnes peuvent avoir l’habitude de porter des lunettes lors de leur exposition à ce type de lumière. Le rapport publié par l’Anses a tenu à préciser que l’efficacité de la protection de l’œil par ces lunettes est très variable. Le fait pour les jeunes de porter leurs lunettes le soir rien que pour manipuler leur téléphone portable, n’est pas suffisant à les protéger contre l’exposition à la lumière bleue.

Comme solutions, l’Anses propose un contrôle de l’usage des systèmes LED qui sont présents dans tous les appareils utilisés régulièrement dans les maisons, mais aussi dans les lieux de travail.

Les appareils qui utilisent lors de leur fonctionnement une lumière LED, peuvent donc avoir des conséquences néfastes au niveau de la vue et du rythme biologique du sommeil.

L’impact de la lumière LED sur la qualité du sommeil

La lumière LED des appareils électroniques a aussi un impact sur la qualité du sommeil. Effectivement, une exposition prolongée à cette lumière peut perturber le cycle circadien et réduire la production de mélatonine, l’hormone responsable de l’endormissement. Cela rend plus difficile de s’endormir rapidement et d’avoir un sommeil profond et réparateur.

Des études ont montré que les personnes qui utilisent leur smartphone ou leur tablette avant de dormir ont plus de difficultés à s’endormir que celles qui ne le font pas. De même, les travailleurs nocturnes, exposés toute la nuit aux écrans LED, peuvent souffrir d’une insomnie chronique.

Il est donc recommandé d’éviter l’utilisation des appareils électroniques au moins deux heures avant le coucher pour préserver son rythme biologique naturel et faciliter l’endormissement. Les experts conseillent aussi d’utiliser une lampe dotée d’un variateur afin de pouvoir régler progressivement la luminosité lorsque vient l’heure du coucher.

Certains dispositifs comme les filtres anti-lumière bleue ou les applications spéciales peuvent être utilisés pour filtrer efficacement cette lumière nocive en cas d’utilisation tardive des smartphones ou ordinateurs portables.

Conscients des risques potentiels associés à ces sources lumineuses artificielles, certains fabricants ont commencé à proposer sur le marché des produits destinés à protéger contre ce type d’exposition nocif pour notre santé. La plupart sont équipés avec un mode ‘nuit’ permettant ainsi une utilisation sans danger pendant plusieurs heures successives tout en respectant notre rythme biologique.

Les risques pour la santé oculaire liés à l’utilisation des écrans LED

En plus des risques pour la qualité du sommeil, l’utilisation prolongée d’appareils électroniques émettant de la lumière LED peut causer une fatigue oculaire. Les yeux sont constamment sollicités par les écrans et peuvent subir des dommages à long terme.

Les symptômes courants de la fatigue oculaire comprennent une vision floue, des maux de tête, une sécheresse oculaire et des douleurs aux yeux. Ces symptômes peuvent être particulièrement graves chez les personnes qui ont déjà un problème de vue préexistant comme l’astigmatisme ou la myopie.

En réalité, cela est dû au fait que nos yeux ne sont pas vraiment conçus pour fixer sur un objet statique pendant plusieurs heures consécutives. Effectivement, notre système visuel fonctionne mieux lorsque nous sommes en mouvement et que nous changeons régulièrement le point focal de notre regard.

Des experts recommandent donc d’adopter quelques bonnes pratiques pour réduire ces risques. Vous devez faire régulièrement des pauses toutes les 20 minutes en regardant quelque chose loin dans la distance (au moins six mètres). Cette pause peut aussi vous aider à étirer vos muscles et vous permettre ainsi d’éviter certains problèmes physiologiques liés à la position assise prolongée.

Il convient aussi selon eux :
• d’utiliser un filtre anti-reflet si votre travail implique l’utilisation fréquente d’un ordinateur ;
• d’ajuster correctement votre luminosité afin qu’elle soit adaptée à l’environnement dans lequel vous travaillez ;
• de placer votre écran pour minimiser les reflets des fenêtres et des sources lumineuses artificielles.

Une autre précaution, moins connue mais qui peut aider aussi, est de réduire la taille de vos caractères en cas d’utilisation prolongée. Cela oblige vos yeux à parcourir plus d’espace sur l’écran plutôt que de rester fixés sur une seule zone.

Vous devez prendre soin de votre vue et adopter les bonnes pratiques si vous voulez protéger vos yeux contre les effets néfastes liés aux écrans LED. Il ne faut pas hésiter aussi à consulter un ophtalmologiste régulièrement pour faire vérifier l’état de votre vue.

Catégories de l'article :
Actu