Les origines et les mythes du mystérieux Tengu

tengu

La culture nipponne est riche en histoire et regorge d’une grande quantité d’êtres surnaturels dotés de pouvoirs magiques. Dans le lot, figure le Tengu, une créature connue par très peu de personnes. Elle apparaît pourtant dans les animés, les mangas, durant les événements religieux ou dans les scénarios de théâtre. Quelles sont les origines du mystérieux Tengu et quels sont les mythes qui l’entourent ? Lisez cet article pour le savoir.

Les origines du Tengu

Il faut d’emblée souligner cet être surnaturel est d’origine chinoise, qui s’est par la suite introduit dans la culture nipponne. Les origines du Tengu remontent aux 9ème et 10ème siècles lorsque le mot fut évoqué pour la première fois dans un ouvrage de conte. Ce démon était à la base, un animal sauvage, dont l’apparition a évolué au fil du temps pour donner une apparence anthropomorphique.

A découvrir également : Comment la Martinique marie-t-elle harmonieusement aventure et détente ?

Selon la littérature, c’était un monstre canin très féroce qui fait un grand bruit et déclenche la guerre partout où il tombe. Il a des airs de dieux, il ressemble à une étoile filante et est surnommé l’annonciateur des conflits (il y en a toujours quand il descend). Le Tengu, démon de la montagne, a un lien étroit avec le bouddhisme, le Shintoïsme et d’autres éléments issus de la spiritualité.

Les différents types de Tengu

Pour ceux qui ne le savent pas, il existe essentiellement deux types de Tengu. Vous avez le Daitengu et le Kotengu avec des points de similitudes et de différences.

A lire également : Quelles sont les bases de la couture ?

Le Daitengu

Le Daitengu est considéré comme l’espèce la plus intelligente et fait office d’un bon guerrier. Semi-humain, il est caractérisé par de grandes ailes, un nez long et sa principale demeure est dans les montagnes. Le Daitengu vit éloigné de toute civilisation même si cela ne l’empêche pas de semer la terreur au sein des humains.

Il est réputé pour enlever ces derniers soit pour les tourmenter ou leur apprendre quelques tours de magie. D’ailleurs, certains curieux n’hésitent pas à organiser des expéditions dans les forêts, juste pour s’initier dans les secrets. Une excellente manipulation du sabre, le contrôle du vent et le vol sont les capacités qui lui sont attribuées.

Le Kotengu

Il s’agit de la deuxième espèce du Tengu, dont l’appellation signifie corbeau. Le Kotengu peut prendre une forme d’oiseau de chasse, et même se vêtir d’une robe de moine. Contrairement au Daitengu, celui-ci ressemble beaucoup plus à des animaux et n’a pas une apparence humaine. De plus, son comportement n’est en rien comparable à celui de l’autre espèce qui ne cherche qu’à perturber et à dévorer.

Selon les légendes, il est facile de vaincre ou de tromper les Kotengu même s’il faut néanmoins faire preuve de prudence. Ils sont à tort désignés comme les serviteurs des Daitengu alors qu’ils représentent en réalité la forme précurseure du Tengu.

Outre ces deux espèces, vous avez également le Guhin Tengu (à l’allure de chien loup) et le Konoha Tengu.

Les mythes autour du Tengu

tengu

Le Tengu a toujours été vu comme un être malveillant et un démon, ce qui n’est pas totalement vrai. En effet, contrairement à ce que la plupart des gens pensent, il s’agit de la personnification, un être qui matérialise un yōkai. Comme dit plus haut, il a un lien étroit avec le bouddhisme. Et les pratiquants de cette religion le voient comme une créature malveillante.

Pour rappel, il n’hésitait pas à s’en prendre aux moines bouddhistes ou à voler des accessoires sacrés dans leur temple. L’enlèvement des prêtres était très courant, ce qui laissait croire que le Tengu voulait détourner les croyants de la foi du bouddhisme. Cependant, avec le temps, ce personnage mythique commence par prendre la renommée de protecteur des montagnes japonaises.

Il est désormais admiré et vénéré dans la culture nipponne où même des célébrations sont dédiées en son honneur. Il a sa propre fête dans le pays et chaque année, un festival est organisé avec des déguisements et des costumes à son effigie.

Si vous participez à l’une de ces célébrations, il est interdit de suivre le spectacle en hauteur. Admirer un Tengu depuis le haut est impoli et cet être peut s’énerver s’il vous voit le faire. Le linge ou les effets sales ne doivent pas être exposés à l’extérieur le jour de sa fête.

Catégories de l'article :
Loisirs