Rhinoplastie : les différents types

Êtes-vous intéressé par la rhinoplastie ? La rhinoplastie est une opération chirurgicale dont le but est de modifier la morphologie du nez. Cela permet également d’avoir un nez plus esthétique. Toutefois, il existe plusieurs types de rhinoplastie selon la modification à faire. Pour en savoir, voici les différents types de rhinoplastie et leurs particularités.

La rhinoplastie pour malformation congénitale

Les malformations congénitales du nez sont nombreuses et souvent graves. Elles se remarquent dès la naissance ou durant la petite enfance du patient.

A voir aussi : Quel implant mammaire choisir ?

Pour y remédier, il faut de nombreuses interventions de chirurgie reconstructrice impliquant des techniques de lambeaux, des greffes osseuses et des greffes de cartilage.

Par ailleurs, certains hôpitaux en France sont spécialisés dans le service de chirurgie plastique pédiatrique. Rendez-vous dans ces centres pour avoir une intervention ou pour bénéficier de conseils.

A lire en complément : La contre-visite médicale : les droits et les devoirs de l’employeur

La rhinoplastie post-traumatique

Vous pouvez subir un traumatisme au niveau de la pyramide nasale, mais aussi une fracture du squelette osseux ou du squelette cartilagineux. Ces derniers provoquent un déplacement de l’anatomie normale du nez.

Il peut s’agir d’une déviation de votre cloison nasale, ce qui va boucher les fosses nasales et entraîner un problème de respiration. Par ailleurs, un traumatisme peut également causer des ronflements ou une déviation du nez vers la gauche.

À cet effet, vous pouvez subir une rhinoplastie post-traumatique pour remettre le nez tordu à sa place. Cette intervention chirurgicale est généralement associée à la septoplastie qui consiste à mettre la cloison nasale en bonne position pour diminuer la gêne de respiration.

Parfois, la rhinoplastie est prise en charge comme réparation par la sécurité sociale, si cela a fait l’objet d’une entente au préalable.

La rhinoplastie ethnique

La rhinoplastie ethnique intéresse généralement les patients d’origine asiatique, originaire du Moyen-Orient ou d’Afrique. En effet, ces derniers souhaitent modifier l’aspect large et le manque de projection de leur nez.

Ainsi, la rhinoplastie ethnique pour les patients africains intervient en faisant des greffes d’augmentation par cartilage ou os.

Par contre, la rhinoplastie des patients du Moyen-Orient consiste à la réduction avec ostéotomies. En effet, ces derniers ont souvent un nez dévié, large avec une grande bosse et dont la pointe est tombante.

Quant aux Asiatiques, ils désirent souvent modifier la pointe de leur nez. Celle-ci n’est pas suffisamment marquée ni projetée et le dos du nez est large. Pour cela, la rhinoplastie ethnique intervient en augmentant aussi le cartilage par greffe.

La rhinoplastie de rajeunissement

Après la soixantaine, la peau, les muscles, les ligaments et les cartilages du nez se relâchent. Ainsi, à cause du vieillissement, ce dernier est enclin à tomber, à s’allonger ou à avoir une bosse sur le dos du nez. Pour y remédier, vous pouvez faire appel aux techniques classiques de rhinoplastie.

Cela dit, l’intervention ne doit pas être trop radicale. Cela évite de modifier l’image corporelle et préserve l’aspect naturel du nez.

La rhinoplastie esthétique

La majorité des rhinoplasties en chirurgie sont de type esthétique. En général, les patients qui sollicitent cette intervention sont dans la tranche d’âge de 18 à 35 ans.

Ces derniers sont souvent complexés par la forme ou la taille de leurs nez qui deviennent remarquables et envahissants après la puberté.

Par ailleurs, la rhinoplastie esthétique intervient pour corriger les bosses trop importantes, les nez déviés, les pointes larges ou tombantes, mais aussi les nez trop longs.

La rhinoplastie secondaire

Beaucoup de demandes de rhinoplasties sont liées à des nez déjà opérés. Les patients qui font appel à une rhinoplastie secondaire considèrent que leurs premières opérations comme des échecs. En effet, cela peut être handicapant pour les patients, mais peut aussi affecter leurs vies sociales. C’est pourquoi il est conseillé de faire appel à un chirurgien expérimenté.

En outre, la rhinoplastie ratée peut être due à une mauvaise communication entre le chirurgien et son patient. Cela peut aussi être provoqué par un problème de fibrose ou de rétractation des tissus ou par une attente surréaliste. Ainsi, vous devez très bien expliquer vos besoins et vos envies aux médecins pour ne pas être déçu.

Enfin, une rhinoplastie secondaire est une intervention généralement difficile qui nécessite une reconstruction, mais aussi des greffes cartilagineuses. Toutefois, attendez 1 an après la première rhinoplastie avant de demander une rhinoplastie secondaire.

Catégories de l'article :
Santé