Qui peut financer une association ?

association

Pour leur bon fonctionnement, les associations, surtout celles à but non lucratif, ont besoin de financements externes. Il faut de ce fait, partir à la quête de sponsors potentiels qui répondent à la cause. Les stratégies les plus courantes sont le recours à la cotisation des membres, le sponsoring, le mécénat, etc. Voici quelques alternatives pour financer une association.

Le crowdfunding

Le crowdfunding est un choix intéressant pour financer son association. Il s’agit de mettre en place un site web qui demande une aide auprès du grand public pour accompagner les particuliers, associations ou entreprises. En effet, sur une plateforme, des objectifs sont définis et chiffrés. Du point de vue financier, une fois que ceux-ci sont atteints, l’association pourra bénéficier des fonds récoltés.

A découvrir également : Tout savoir sur les applis de cashback

Chaque don peut faire l’objet d’échange contre un service ou un produit proposé par l’association. Le montant s’élève d’un euro à quelques centaines d’euros selon le contributeur. Dans le cas où les objectifs financiers ne sont pas atteints, les fonds ne sont pas attribués et retournent au donateur.

Le sponsoring

Une autre possibilité pour accompagner efficacement les activités d’une association, c’est un partenariat avec les sponsors. Ce sont des partenaires remarquables pour un accompagnement financier qualitatif. Il s’agit ici d’un accord dans lequel chacun profite considérablement d’un avantage chez l’autre. Argent, matériel et bien d’autres faveurs sont des éléments qui entrent en jeu pour accompagner l’association.

Lire également : Comment fonctionne ethereum ?

Le mécénat d’entreprise

Le mécénat est astucieux. Il est disponible en forme variée. Il peut s’agir de mécénat financier, en nature ou de compétence. L’association bénéficie en général d’un apport matériel ou d’un soutien technique avec plusieurs conseils d’experts. Elle peut ainsi profiter d’une mise à disposition d’un expert qui travaillera sur un projet important.

La communauté n’aura pas besoin de payer un salaire à ce dernier. Cela est déjà pris en charge. Elle peut aussi bénéficier d’un bail gratuit. Le plus courant est que l’association reçoit un don financier important. C’est généralement une stratégie qui consolide l’image de marque de l’entreprise donatrice.

Les participations internes

Pour financer une association, il est possible de se pencher sur l’apport de leurs membres. Le financement interne est aussi très important. Il ne sert pas seulement à garder un fond de caisse pour la structure. Une cotisation interne peut également financer de nombreux projets.

Elle peut être organisée de différentes façons. D’une part, cela peut prendre la forme d’un paiement d’adhésion. Il s’agit d’un montant fixé à payer pour devenir membre actif de l’association. C’est une contribution qui ne peut donc être faite qu’une seule fois.

D’autre part, diverses cotisations peuvent être initiées pour obtenir des fonds. Majoritairement, les associations fixent des montants mensuels et/ou annuels à payer par chaque membre. Cela participe également au bon fonctionnement du groupe.

Il s’agit généralement d’un montant fixe selon la catégorie de membre que vous êtes (membres simples, membre dans le bureau, etc.). Il peut aussi arriver que certains offrent, sur leur propre initiative des financements volontaires. Il peut également être question d’apports matériels et techniques. Dans ce cas, tout est fait selon la bonne volonté de l’intéressé.

Il faut retenir qu’une association peut être financée par ses membres ou par des aides extérieures. Vous avez notamment le sponsoring, le mécénat ou les cotisations internes qui sont les plus fréquemment exploités.

 

Catégories de l'article :
Finance