La prothèse oculaire, un dispositif médical pour remplacer l’oeil

La prothèse oculaire, un dispositif médical pour remplacer l'œil

Une prothèse oculaire correspond à un dispositif médical fabriqué en résine synthétique (semblable à une couronne dentaire). Elle est utilisée pour combler les espaces de l’œil qui sont manquants, blessés ou atrophiés. Ces prothèses sont conçues spécifiquement pour chaque personne et les différentes formes et couleurs proposées par les spécialistes permettent de reproduire l’œil réel à l’identique.

Les prothèses oculaires

Il existe deux grands types de prothèses oculaires.

A lire également : Rhinoplastie : les différents types

Prothèse oculaire de recouvrement dans les cas où l’œil est non fonctionnel et atrophié.

Prothèse oculaire attachée à un implant : cette prothèse est en général utilisée dans les cas après une chirurgie de résection (éviscération et énucléation). Ainsi, la mise en place de l’implant permet la reconnexion des muscles oculomoteurs et la création d’un support relativement mobile pour la prothèse.

A voir aussi : Le reiki : la pratique qui va changer votre vie

Quelles sont les causes qui peuvent conduire à la pose d’une prothèse oculaire ?

  • Traumatismes : accidents de voiture, du travail, ou domestiques….
  • Malformations congénitales : microphtalmie, anophtalmie.
  • Maladies inflammatoires avec de graves dommages irréversibles.
  • Complications suite à une opération (cataracte, laser), yeux ne fonctionnant plus après plusieurs opérations, douleurs et mauvaise apparence.
  • Complications du glaucome néo vasculaire, herpès…

A ce titre, il est important de préciser que chaque prothèse est unique par sa couleur, sa forme et sa taille. Celle-ci est placée sur le globe oculaire restant ou l’implant tissulaire et le maintien est assuré par la paupière.

La prothèse oculaire ressemble à une grande lentille de contact opaque doté d’un iris peint à la main. Elle est nécessaire non seulement pour son rôle esthétique, mais aussi pour la préservation de l’orbite.

La prothèse oculaire, un dispositif médical pour remplacer l'oeil

En effet, les prothèses oculaires préservent le volume de la cavité orbitaire ainsi que les culs-de-sac de la conjonctive. Ce qui est important pour la circulation des larmes et la rétention de la prothèse.

La couleur blanche de la sclérotique et la vascularisation est fidèlement reproduite et le résultat est proche de l’œil normal. En ce qui concerne le matériau, il s’agit souvent d’une résine biocompatible de haute qualité utilisée par les prothésistes dentaires, similaire au verre, mais beaucoup plus légère et surtout plus durable.

La prothèse oculaire est plus ou moins mobile et suit les mouvements de l’autre œil. Elle est fixée à la conjonctive par la pression de la paupière.

Les étapes de la fabrication d’une prothèse oculaire

La première séance dure environ une heure et comprend le choix du modèle de la prothèse à utiliser pour la formation de la cavité. Elle consiste aussi en l’enregistrement des dimensions et des couleurs de l’iris ainsi que de la sclère. A cela s’ajoute la mesure de la vascularisation de la sclère et la partie administrative liée à votre dossier.

La deuxième séance dure une à deux heures pour l’ajustement. Les ajustements et corrections ultérieurs sont effectués. Enfin, les iris produits par le laboratoire sont contrôlés. S’il n’y a pas de problème, la production de la prothèse commence. Au cas contraire, un nouveau rendez-vous peut être nécessaire avant la fabrication finale.

La durée de la session de travail finale est de 30 minutes. Dans certains cas, une prothèse temporaire peut être fabriquée en une seule séance et portée 2 à 4 mois avant l’adaptation finale.

Les spécialistes oculaires recommandent aux patients un premier contrôle un mois après la pose de la prothèse oculaire, suivi de visites chez l’ophtalmologiste jusqu’à ce que l’utilisateur s’y habitue. Enfin, pour plus de confort, un contrôle annuel chez votre ophtalmologiste est indispensable pour s’assurer du bon alignement de la prothèse oculaire.

Comment entretenir la prothèse oculaire

Le nettoyage quotidien de la prothèse doit se limiter à un nettoyage de surface avec des solutions et des compresses oculaires. Dans certains cas, la prothèse doit être retirée pendant la nuit et gardée trempée dans une solution désinfectante.

La prothèse oculaire a une durée de vie d’au moins six ans, mais les enfants doivent être conseillés par leur ophtalmologiste afin de les faire remplacer selon leur croissance. A ce titre, les organismes de sécurité sociale exigent que la prothèse soit renouvelée tous les six ans. Toutefois, si la révision de la cavité entraîne un aplatissement, une diminution de la chute palatine ou une intolérance de la prothèse, la Sécurité sociale prend en charge le renouvellement sous conditions.

Catégories de l'article :
Santé