Divorcer sans avocat : est-ce possible ?

Le divorce est un moment important où les deux partenaires ne sont pas toujours d’accord sur plusieurs aspects. En effet, même s’il est possible de divorcer par consentement mutuel, il faut dire qu’il s’agit d’une procédure longue et parfois onéreuse. Si l’on sait que l’intervention d’un avocat engendre un surplus, est-il possible de s’en passer ? Réponse dans cet article.

Divorcer sans avocat : est-il possible ?

Pour un divorce à l’amiable, il est indispensable de se faire assister par un avocat. En effet, chacun des deux époux doit être représenté par un avocat. Cependant, il est possible de choisir un seul avocat d’un commun accord de la part des époux. Il leur faudra désigner cet avocat dès l’introduction de la requête. Autrement dit, un divorce par consentement mutuel peut être perçu comme un divorce contractuel. Dès lors, il convient de rédiger une convention de divorce rédigé et contresigné par les avocats des deux époux.

A lire aussi : Quel est le vin le plus prestigieux au monde ?

Le divorce contentieux : est-il possible sans avocat ?

https://www.youtube.com/watch?v=9mEjN0bwSOM&t=66s

Lorsqu’un époux introduit une requête de divorce en contentieux, il se doit de faire rédiger une requête qui sera signée par son avocat. Le rôle de l’avocat est surtout d’aider l’époux requérant lors durant la première audience qui est destiné à la conciliation. Ensuite, il l’accompagne lors de l’audience de la plaidoirie à l’issue de laquelle le divorce sera prononcé. Concernant l’époux défendeur, il a souvent le choix entre se faire assister par un avocat ou non. Il peut même choisir de ne pas se présenter lors des audiences. Dès lors, le jugement peut être rendu à son absence. Bien qu’il ne soit pas obligatoire, il est conseillé à l’époux défendeur de se faire assister par un avocat.

A voir aussi : L'essentiel sur la complementaire sante

Peut-on divorcer sans avocat via internet ?

Le divorce par voie électronique n’est envisageable que lorsque les époux entendent se séparer par consentement mutuel. Ceci est facilité lorsqu’il y’a absence d’enfants ou encore d’ouverture d’une procédure pour endettement. Aujourd’hui, des sites internet proposent de plus en plus de solutions pour les couples souhaitant se désunir. Dès lors, il faut savoir qu’il existe aujourd’hui plusieurs sites internet proposant des solutions fiables aux couples qui souhaitent se séparer, dont avocat-viguier.fr. Le plus souvent, ce sont des sites qui émanent de cabinets d’avocats. Du coup, le dossier est toujours géré par un professionnel du droit permettant de suivre toute la procédure. Cependant, le recours à un avocat est indispensable pour ce genre de procédure.

Les avantages et les inconvénients de divorcer sans avocat

Comme toute option, divorcer sans avocat présente des avantages et inconvénients. Le principal atout de cette méthode est le coût réduit. En effet, l’absence d’un professionnel du droit entraîne une baisse considérable des frais liés à la procédure. Cette alternative permet aux couples de divorcer rapidement et en toute discrétion.

L’inexistence d’un avocat pour conseiller les époux peut avoir des conséquences néfastes car ils peuvent conclure un accord non équitable ou ne pas comprendre les implications juridiques de leur choix. De même, si le couple a des enfants mineurs ou qu’il y a une nécessité quelconque pour une intervention judiciaire (ex : liquidation complexe), il n’est pas possible de se séparer sans recourir à un avocat.

Il faut dire que le divorce sans avocat est donc réservé aux personnes ayant peu ou presque rien à partager financièrement parlant ni d’enfant commun, en raison du manque d’assistance technique dont elles disposent pour faire face aux exigences légales inhérentes au processus de dissolution matrimoniale, qui implique souvent bien plus que simplement signer un document indiquant la volonté mutuelle de se séparer.

Tous ces éléments mis bout à bout amènent toutefois à reconsidérer ce choix car, contrairement à l’opinion commune qui pense que cela facilite la tâche aux conjoints dès lors qu’ils sont d’accord sur les termes de leur séparation, il n’est pas toujours nécessairement plus simple ou moins coûteux de se passer des services d’un avocat dans la procédure de divorce. D’où l’intérêt d’une réflexion approfondie avant toute décision.

Les alternatives au divorce sans avocat

Si divorcer sans avocat n’est pas toujours la meilleure option, quelles sont les alternatives ?

Il y a d’abord la possibilité de s’adresser à un médiateur familial. Ce professionnel neutre et impartial assiste les conjoints dans leur recherche d’un accord amiable sur leurs différends. Le recours à un médiateur est conseillé notamment lorsque le couple a des enfants car il permet de préserver la relation parents-enfants.

Dans certains cas, une autre alternative peut être envisagée : demander l’aide juridictionnelle pour bénéficier gratuitement ou partiellement des services d’un avocat. Cette aide est octroyée sous conditions de ressources.

Si malgré tout ces solutions ne conviennent pas aux époux, ils peuvent opter pour des prix forfaitaires raisonnables proposés par certains professionnels, notamment :
• Des cabinets qui proposent du divorce en ligne avec assistance permanente et individualisée (mais sans audience judiciaire).
• Via internet encore, mais cette fois avec comparateur entre plusieurs offres.

L’avantage principal sera alors évidemment le coût qui est fait à nouveau relativement bas par rapport au prix habituel pratiqué par les avocats spécialisés en droit matrimonial. N’oublions cependant jamais que toute procédure judiciaire doit se faire accompagnée afin de garantir son issue favorable.

Catégories de l'article :
Actu