close

Comment savoir si on a le sida ?

sida

Le sida fait partie des maladies sexuellement transmissibles, les plus dangereuses. Bien qu’il n’existe pas encore un médicament reconnu permettant de soigner cette maladie, les personnes infectées peuvent néanmoins suivre des traitements visant à renforcer leur système immunitaire.

Si vous ressentez quelques symptômes similaires à ceux des patients de cette maladie, il est conseillé de se faire dépister afin de connaitre son statut sérologique. Cet article vous donne plus de détails à ce sujet.

A lire aussi : Une cure thermale pour soigner l’endométriose

Faire le dépistage : seul moyen efficace de savoir si l’on a le sida

Une fois que vous êtes sérieusement atteint par le virus du sida, vous allez commencer à souffrir des maladies dites opportunistes car votre système immunitaire sera sérieusement affaibli et ne pour plus vous défendre contre les attaques. On peut citer ici la pneumonie, certaines affections neurologiques et même des cancers.

C’est lorsque la personne infectée par le VIH présente ces symptômes qu’elle est qualifiée de ‘’malade du sida’’. Si elle ne suit pas un traitement adéquat pour rétablir le système immunitaire, ces maladies opportunistes peuvent être mortelles. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de faire un test de dépistage du VIH pour savoir si l’on est infecté.

A découvrir également : Le reiki : la pratique qui va changer votre vie

Savoir si on a le sida : connaître interpréter les symptômes

S’il est vrai que certaines personnes séropositives peuvent ne pas développer rapidement les symptômes de ce virus, il n’en demeure pas moins que ceux-ci peuvent se manifester dès les premières semaines de contamination chez d’autres.

 

L’état grippal

Comment savoir si on a le sidaEn effet, certaines personnes séropositives peuvent manifester rapidement les symptômes du VIH dès les premières semaines de leur contamination, il faut juste être capable de vite les reconnaître. L’état grippal est le stade de la primo-infection. Il s’agit alors d’un stade au cours duquel les symptômes du virus laissent  croire à une grippe contractée par la victime. Celle-ci peut alors présenter des signes de fatigue générale, de la fièvre, de malaises. De plus, la personne séropositive peut également présenter des signes tels que l’éruption cutanée, une ulcération de la bouche ou des muqueuses génitales. Cependant, il convient tout de même de rappeler que ces signes peuvent être provoqués par une infection autre que celle du VIH.

Une absence de symptômes

Après quelques semaines, les symptômes d’une éventuelle contamination au VIH vont disparaître, mais, le virus lui va rester présent dans l’organisme. En l’absence de traitement, ce virus va continuer à se développer et à se propager dans toutes les parties du corps. C’est ainsi qu’il va alors détruire lentement mais sûrement le système de défense du corps (système immunitaire). En effet, lorsqu’une personne est infectée par le VIH, la réponse du système immunitaire est immédiate.

Celui-ci, à travers les anticorps, défends l’organisme en ralentissant le développement et la propagation du virus. Plus clairement, une fois que vous êtes infecté par le VIH, le corps parvient à avoir une certaine maîtrise sur le virus. Lorsque celui-ci envahi tout l’organisme, il affaibli le système immunitaire. À ce stade, la personne séropositive est alors atteinte par des maladies opportunistes, ce qui va davantage contribuer à la détérioration sans cesse grandissante de la santé de l’infecté.