Tout savoir sur la cabane de chantier

La cabane de chantier est un élément que l’on peut observer aussi bien sur un chantier de construction ou de rénovation. Sa principale utilité est d’abriter le personnel le temps des travaux. Plusieurs questions vous viennent à l’esprit ? Voici notre guide sur cet habitat de BTP.

L’installation d’une cabane de chantier, quelles sont les normes et réglementations ?

L’installation d’une cabane de chantier est mentionnée dans le Code du travail. En effet, lorsqu’un chantier dépasse 4 mois, il est obligatoire d’installer un sanitaire de chantier par l’employeur. Ce dernier doit faire en sorte à ce que l’installation respecte les conditions d’hygiène et de propreté. La mention de la cabane de chantier doit apparaitre dans la liste incluse dans le Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé.

A découvrir également : Comment poser gazon synthétique autour piscine ?

Dans le cas où ce sanitaire de chantier est installé sur un domaine public, la législation veut qu’une demande de permis de stationnement auprès de la commune soit déposée. Tandis que pour une installation sur un domaine privé, aucune formalité administrative n’est demandée ni d’une autorisation de construction modulaire à déposer.

Les différents types de cabanes de chantier

La version en kit

La cabane de chantier en kit est livrée sous forme d’éléments à empiler et à monter. Il peut s’adapter à la taille de la surface. Généralement, il est composé de deux châssis accompagnés de panneaux sandwichs pour les murs et les fenêtres. Ses avantages ? Le volume à déplacer est limité ce qui simplifie le transport. Ainsi, en un seul camion, il est possible de transporter plusieurs cabanes. En outre, qu’il s’agisse du montage ou du démontage, ces opérations sont à la fois rapides et ne requièrent pas de compétences techniques.

A lire aussi : Embellir son jardin au moins d’une pergola

La cabane de chantier sanitaire

Il s’agit d’une construction modulaire qui intègre les toilettes, les douches et les vestiaires. La réglementation limite les utilisateurs masculins à 20 pour un cabinet d’aisance et un urinoir, tandis que pour 20 femmes, la limite est de deux cabinets d’aisance.

Pour un chantier de plus de 4 mois, il est obligatoire d’installer une arrivée d’eau. En outre, les compartiments sanitaires doivent être raccordés au réseau d’évacuation d’eau usée. L’installation de climatisation et de chauffage se fait au besoin.

La cabane de chantier aménagé

Cette construction est un véritable espace de vie. Ce bâtiment préfabriqué est équipé de meubles, de sanitaires, de cuisine et d’un réfectoire. Ainsi, son installation requiert un espace important, d’une capacité d’au moins 8 personnes. Son installation nécessite en outre la location d’un groupe électrogène pour faire fonctionner tous les appareils à l’intérieur. De même, une source d’eau potable est indispensable, ce qui implique la nécessité de raccord du local à l’arrivée d’eau. Enfin, cet habitat implique l’installation d’un système de chauffage complet pour garantir une meilleure isolation en hiver.

La cabane de chantier vide

Sur le marché, il existe également des cabanes de chantier vides. Nullement utilisés pour l’habitat, ces bâtiments servent au stockage de matériel et d’outils, mais aussi des produits dangereux. Robuste et clos, cet espace de stockage assure la sécurité des équipements ainsi que de tout le personnel sur le chantier.

Les critères de choix d’une cabane de chantier

Les dimensions

Les dimensions d’une cabane de chantier dépendent de son utilisation. Par ailleurs, sur le marché, les dimensions minimales sont de 3mètres de long, 2.25 mètres de large et 6.75 m² de surface. Si ce critère sur les dimensions est important, c’est pour assurer un meilleur accès au chantier. Il entre également en compte lorsque les besoins du chantier impliquent une location de container de chantier et le stockage supplémentaire.

La source d’énergie

Lorsqu’elle est fixe, l’installation nécessite un raccord à une source d’énergie. Il peut aussi bien s’agir d’un réseau électrique ou d’un groupe électrogène. Pour les bâtiments modulaires, ils peuvent fonctionner via une source d’énergie complémentaire comme un panneau solaire.

D’autres critères à prendre en compte

Afin de choisir la cabane de chantier idéal, il est impératif de faire le tour des besoins de chaque membre de l’équipe. Cela permet de trouver la configuration qui saura répondre aux besoins de tous. Un autre critère à considérer est le budget. Enfin, il est important de prendre en compte le temps d’installation pour que le bâtiment soit prêt à temps. Si vous manquez de temps ou pour des besoins ponctuels, n’hésitez pas à vous tourner vers des modules préfabriqués.

Catégories de l'article :
Maison