La chirurgie esthétique est en vogue chez les Ados

Depuis quelques années, se refaire le nez, les seins, les fesses et d’autres parties du corps est devenu une véritable tendance. En effet, la chirurgie esthétique est en train de conquérir de plus en plus de jeunes, surtout chez les ados qui y voient un très bon moyen d’impressionner leur entourage. Ce phénomène a commencé aux États-Unis avec des ados plutôt aisés qui dépensent plusieurs milliers de dollars pour se refaire certaines parties du corps. Voici ce qu’il faut savoir sur la chirurgie esthétique chez les ados.

Une tendance qui vient des États-Unis

Il faut savoir que la plupart des tendances en matière esthétique nous viennent souvent de l’autre côté de l’Atlantique. En effet, selon le Parisien, la chirurgie esthétique est de plus en plus adoptée par les ados à la recherche du « corps parfait ». Les filles sont particulièrement sensibles à cette tendance et ont souvent recours à cette pratique. Dès lors, le Conseil National de l’Ordre a décidé d’alerter l’opinion face à l’augmentation des implants mammaires et des implants. Certains praticiens, comme le Dr Roger Darmani, ont d’ailleurs affirmé qu’ils avaient au moins un cas par semaine au sein de leurs cabinets. Cependant, il faudrait insister sur la différence fondamentale entre la chirurgie réparatrice et la chirurgie esthétique. La première survient souvent après les accidents.

A découvrir également : Yandex : moteur de recherche, concurrents et alternatives

https://www.youtube.com/watch?v=rILrAN0FAy4

Dans le cas d’une chirurgie esthétique, certains praticiens mettent en garde contre le « syndrome de la bimbo » qui consiste à changer un aspect de son corps pour le paraitre. Le fait de demander de nouvelles opérations et ceci est le début de la course sans fin vers une image frôlant la perfection.

A lire également : ENT Angers : accéder à son compte

Le botox, une nouvelle tendance chez les ados

Au début du mois d’aout 2018, le New York Times avait alerté sur cette nouvelle tendance chez les adolescents américains. En effet, ils ont souvent recours au botox pour cacher les imperfections de leurs corps. La chanteuse philippine Charice Pempengo, âgée de 18 ans, revendique publiquement le recours au botox, jusque-là réservée aux adultes. C’est une toxine qui entraine une crispation des paupières et une contraction des muscles du cou et une transpiration excessive. Le New York Times affirme aussi que les jeunes seraient beaucoup plus intéressés par le fait de corriger certaines imperfections plutôt que par des appréhensions médicales. Selon l’association des praticiens du domaine, plus de 12.000 injections ont été faites sur des Américains entre 13 et 19 ans.

Les risques et les dangers de la chirurgie esthétique chez les jeunes

Si la chirurgie esthétique chez les adolescents peut sembler anodine, elle comporte tout de même des risques importants pour leur santé physique et mentale. D’abord, le corps d’un jeune n’est pas encore pleinement développé, il est donc difficile de prédire l’évolution de la morphologie au fil du temps. Une intervention comme l’augmentation mammaire peut avoir un impact sur le développement ultérieur des seins.

Cette pratique pourrait nuire à l’estime de soi des jeunes en créant une dépendance aux retouches chirurgicales dès leur plus jeune âge. Les opérations peuvent aussi perturber le processus naturel d’apprentissage et amener des jeunes filles à penser que leur apparence physique est primordiale dans leurs relations sociales.

Au-delà des implications physiques et psychologiques potentielles, la chirurgie esthétique chez les adolescents peut être extrêmement coûteuse pour les familles qui doivent souvent débourser plusieurs milliers d’euros pour financer ces interventions.

Les professionnels rappellent que recourir à la chirurgie plastique ne doit jamais être pris à la légère et qu’il faut toujours consulter un médecin spécialiste avant toute intervention. Il faut aussi prendre en compte tous les éléments liés aux implications médicales mais aussi émotionnelles car cela peut impacter durablement une personne.

Les facteurs sociaux et psychologiques qui poussent les ados à se tourner vers la chirurgie esthétique

Les raisons qui poussent les jeunes à se tourner vers la chirurgie esthétique sont multiples et souvent complexes. Les facteurs sociaux jouent un rôle important, notamment l’influence des médias et la pression sociale exercée sur les adolescents pour correspondre aux normes de beauté idéalisées.

L’image corporelle que renvoient les réseaux sociaux, avec leurs filtres glamours et retouchés, peut aussi avoir une grande influence sur les ados en quête d’une apparence parfaite. Ils peuvent ainsi être amenés à vouloir changer leur apparence physique pour satisfaire aux critères de beauté conventionnels afin de répondre aux attentes imposées par leur environnement social.

Des facteurs psychologiques tels que le manque d’estime de soi ou encore des problèmes relationnels peuvent également jouer un rôle dans le choix des adolescents d’avoir recours à la chirurgie esthétique. Il est possible que ces jeunes cherchent ainsi à améliorer leur image corporelle afin de mieux accepter leur corps ou encore pour se sentir plus confiants dans leurs relations sociales.

Il faut rappeler cependant que cette solution n’est pas forcément la meilleure option ni même durablement satisfaisante car elle ne traite pas nécessairement le problème sous-jacent : celui du mal-être intérieur individuel face au regard critique extérieur.

Face à ce phénomène grandissant chez nos adolescents, il est primordial, selon certains spécialistes, d’accompagner davantage cette population fragile en travaillant avec eux sur l’estime de soi. Cela passe autant par une éducation parentale et/ou scolaire que par une prise en charge par un professionnel de l’écoute (psychologue, coach d’estime de soi…). L’écoute est la première des solutions pour éviter les dérives liées à ce type d’interventions.

Catégories de l'article :
Actu