Les différents types de garde-corps

Un garde-corps, comme son nom l’indique, permet de maintenir l’équilibre et de sécuriser une personne lorsque celle-ci est sur soit un escalier, soit sur une terrasse. En effet, avec cette barrière, il n’est plus forcément utile d’avoir un personnel de garde-corps… Cependant, il existe différents types de garde-corps répondant aux besoins de chaque utilisateur. Suivez notre présent article afin d’en savoir plus.

Les principaux types de garde-corps existants

Encore appelé garde-fou ou rambarde, le garde-corps offre plusieurs fonctionnalités selon le type. Il sert d’élément de conception qui est ajouté à l’attrait esthétique et au caractère d’un espace. Il établit une séparation physique et offre également une prise en main aux personnes ayant besoin d’une stabilité complémentaire. Il existe deux principaux types de garde-corps à savoir :

A découvrir également : Quelles sont les tendances déco en 2021 ?

Les mains courantes

Elles sont appelées à être saisies. Quel que soit leur type de placement (diagonale ou horizontale), elles ont la capacité d’offrir une prise solide lorsque vous effectuez un déplacement sur leur longueur ou que vous changez de position. Elles sont obligées d’être assez solides pour l’assurance de la stabilité.

On peut trouver les mains courantes tout le long des rampes, des escaliers… Elles sont le plus souvent utilisées avec la conjonction de certains types de garde-corps comme:

A lire aussi : Comment poser gazon synthétique autour piscine ?

Le garde-corps destiné aux terrasses et aux toitures inaccessibles au public: ce garde-corps est utile lorsque vous effectuez des travaux d’entretien sur des toitures ou des terrasses. Son usage est double. Il protège et sécurise le périmètre de maintenance puis le rend inaccessible aux étrangers;

Le garde-corps rampant: il est le plus couramment utilisé lorsqu’il s’agit d’une rambarde pour escaliers. En fait, il n’a pas de forme prédéfinie à compter du moment où il doit être adapté à un escalier dont il va assurer la sécurité;

Les garde-corps

Ils empêchent les personnes de tomber d’un atterrissage ou d’un pont. Il arrive parfois que les garde-corps contiennent une main courante afin de fournir une poignée de soutien. Ils doivent être assez hauts afin d’empêcher une personne de se pencher dessus et être solides pour mieux résister à la force d’une personne trébuchant contre lui. Ce type de garde-corps est observé de façon courante le long des routes. En fait, il permet de garder les voitures et les piétons dans leurs espaces respectifs. Il offre une protection complémentaire dans les endroits dangereux.

Le garde-corps de palier

C’est l’un des types de garde-fou ayant principalement pour usage la couverture des paliers des surfaces plates. Nous avons par exemple, les contours d’un balcon, d’une mezzanine ou même d’une terrasse. Comme pour tout type de garde-corps, le garde-corps de palier bénéficie d’une fixation selon les goûts en matière d’aménagement de chacun.

Le garde-fou rabattable

L’unique finalité de ce type de rambarde est qu’il est rabattable après son installation. Cette rambarde est utilisée à la demande des personnes soucieuses de la conservation de l’apparence esthétique de leurs toits. Aussi, cet usage pour une rambarde accompagne la demande des personnes qui ne relèvent la rambarde que lorsque celle-ci est utilisée pour rabattre afin de conserver l’intégrité visuelle de la bâtisse.

Quelques normes et fixations des garde-corps

Tout type de garde-corps nécessite une certaine fixation et norme. Cette fixation peut être faite à l’anglaise (contre l’épaisseur de la dalle) ou à la française (sur le plat de la dalle). Elle peut même être autoportée c’est-à-dire que le garde-corps n’est pas fixé mais stabilisé à l’aide des contrepoids.

Concernant les normes françaises en matière de garde-fou, elles sont relatives à la résistance. Cette dernière est exprimée en Newton par mètre (N/m). Elle diffère selon la position des mains courantes: pour un garde-corps de palier, c’est un mètre et pour un garde-corps rampant, c’est 90 centimètres ; de l’utilisation (maison ou stade…) et également de l’espacement des barreaux.

Pour un barreaudage horizontal, l’espacement doit être de 180 millimètres tandis que pour celui vertical, il est de 110 millimètres maximum. En plus, il devrait être muni d’une plinthe à 50 millimètres au sol.

Catégories de l'article :
Maison