close

Comment acheter du CBD en France ?

Tout ce qui concerne le cannabis est autorisé en France, sauf le fondateur de la plante

du site Newsweed.fr. Dans les pays germanophones, il n’est pas rare d’afficher la feuille de cannabis dans le logo ou sur les papiers commerciaux des chefs d’entreprise, des magasins de culture ou similaires, que ce soit à des fins médicales ou de loisirs. En France, il n’y a que trois points de vente qui ont quelque chose à voir avec le cannabis : les magasins de tabac, les magasins de culture et depuis 2016 la banque de semences « Ô bar à graines » = « The Samen Bar ».

A voir aussi : Goût salé en bouche : Causes, traitement et plus encore

Les

magasins de tabac jouent le rôle de chefs de magasin en France, où vous pouvez acheter des papes longues, des broyeurs, des narguilés et même des balances de poche, par exemple. Il y a ensuite les magasins de culture et la boutique « Ô Bar à Graines », spécialisée dans la vente de « graines à collectionner ». Les feuilles de cannabis ne se trouvent dans aucun de ces « magasins ». Et pour une bonne raison : aucun des propriétaires ne veut son magasin à cause de « Provocation à l’offense. » En France, une représentation positive du cannabis est puni d’une peine pouvant aller jusqu’à 5 ans de prison et d’une amende de 75 000 euros. Pour cette raison, il n’y a pas de magazines, de brochures ou de journaux sur le cannabis dans ces points de vente. Ces lectures de cannabis, destinées à un public français, ne trouvent actuellement pas de « relais ponctuelle » (succursales de vente) auquel ils peuvent également livrer gratuitement les dépenses liées à l’approvisionnement national.

A découvrir également : Une cure thermale pour soigner l’endométriose

Cependant, vous pouvez annoncer un produit de cannabis en France : le médicament légal appelé « Sativex », qui ne se trouve à ce jour dans aucune pharmacie française.

La vente de graines de cannabis est tout à fait légale en France car la vente de « graines à collectionner » n’est pas appelée drogue à moins qu’elles ne germent sur le sol français. » O’Bâr à Graines » est ainsi devenu un leader dans la vente de « graines à collectionner » et a ainsi créé une place dans ce que l’on appelle le cannabis.

Selon l’Office Français des Drogues et Toxicomanies, OFDT, le nombre de cultivateurs de cannabis en France est estimé à 200 000. L’OFDT s’occupe du comportement des « consommateurs de drogues » en France en France depuis 1999, qu’il s’agisse de drogues légales telles que la cigarette et l’alcool, de drogues illégales telles que le cannabis et la cocaïne, ou de la dépendance aux jeux vidéo ou à la dépendance au jeu.

Entretien « O’Bâr à Graines » Magazine Chanvre Comment et quand êtes-vous sur l’idée d’offrir des « graines à récolter » ?

« O’Bâr à Graines » L’idée d’appeler notre entreprise « O’Bâr à Graines » et de lui donner une identité nationale est apparue fin 2016 lorsque notre premier magasin a été ouvert à Albi. Nous connaissons très bien cette division et s’est vite rendu compte qu’il était temps de répondre à cette forte demande. Nous avons actuellement 9 points de vente en France. Depuis janvier 2017, nous avons ouvert 7 nouvelles boutiques : Montauban, Carcassonne, Agen, Perpignan, Tours, Bastia et Toulouse. Deux magasins ouvrent actuellement à Strasbourg et Nancy. Nous prévoyons d’ouvrir une quarantaine de magasins supplémentaires cette année afin d’atteindre notre objectif d’ici à la fin de 2020:150 « Ô bar à graines » sur le territoire français.

Magazine Chanvre Que proposez-vous dans vos magasins ? « O’Bâr à Graines » Notre catalogue compte désormais plus de 90 banques de semences avec 2200 variétés. Nous travaillons avec les plus grandes marques telles que Dinafem, Sensi Seeds ou Barney’s Farm, mais également des banques de semences de toute l’Europe. Bien sûr, nous avons non seulement des « graines à collecter », mais aussi une variété de graines biologiques pour le jardin, ce qui signifie que nos clients sont très est différent. Magazine Chanvre Comment conseillez-vous vos clients ?

« O’Bâr à Graines » Nous conseillons rarement aux clients des semences biologiques pour le jardin car ils savent exactement ce dont ils ont besoin et comment ils les manipulent. Cependant, nous ne pouvons pas fournir d’informations sur les « graines à collecter », car la germination de ces graines sur le sol français est illégale. Nous conseillons donc aux clients de se renseigner eux-mêmes sur Internet.

Magazine Chanvre Trouvez-vous un journal ou un journal sur le cannabis dans vos magasins ? « O’Bâr à Graines » pas du tout. Magazine Chanvre Quel est votre secret ?

« O’Bâr à Graines » Nous disposons d’une méthodologie qui s’adapte au marché français et gère nos activités conformément aux règles commerciales. Pour vous donner les détails, ce serait comme publier la recette Nutella. Il faut comprendre que c’est toujours un secret…

Le La livraison sur le territoire français est très rapide. Cela nous permet d’être très compétitifs face à nos concurrents étrangers. Une fois notre réseau de magasins élargi en France, toutes les commandes sur notre site Web peuvent être collectées dans l’un de nos magasins « O’Bâr à Graines ».

En 2018, nous voulons multiplier le nombre de nos magasins. Ce faisant, nous voulons atteindre notre objectif : nos magasins doivent être proches de tous nos clients et devenir le numéro 1 évident en France en matière de « collecte de semences ».